lundi 27 mars 2017

Le parfum des sentiments de Cristina Caboni

Résumé
Elena, 26 ans, surprend son petit ami avec une autre dans la cuisine du restaurant. Elle change de vie, s'installe à Paris où elle est recrutée chez un parfumeur. Elle rencontre le mystérieux Cail McMLean...

Mon avis
Ce roman a littéralement modifié ma façon de lire les romances. Au-delà de la traditionnelle rencontre menant à une histoire d'amour, la complexité de la trame mettant en contexte l'intrigue est tout simplement féérique.

Tout d'abord, l'auteure maîtrise à la perfection le vocabulaire propre au domaine de la parfumerie. À travers ses descriptions, elle parvient à nous faire sentir les mélanges à travers les pages. J'ai ressenti l'émotion des parfums tout au long des pages entre l'Italie et la France. Le style littéraire de l'auteure est fluide, attrayant et prend à la tête avec souplesse et tentation. Je n'ai rien à redire, pour un premier roman j'ai été émerveillée comme une petite fille.

La protagoniste est Elena. Toute sa famille est dans l'art de la parfumerie depuis des générations. De son côté, sa séparation d'avec son conjoint l'amène à renouer avec les parfums et elle se retrouve tout droit dans une quête identitaire mais aussi dans un labyrinthe de souvenirs et de secrets enfouis. Elle rencontrera des gens qui lui feront regarder le monde d'une autre façon et lentement, sa vie prendra un nouveau départ. Elena m'a parue comme une femme d'une grande force intérieure, mais qui n'a pas confiance en elle. Elle est très effacée, mais pourtant elle regorge d'un potentiel énorme non exploité. L'auteure a dépeint des personnages qui ont tous des démons intérieurs en quête d'une libération d'eux même.

L'intrigue traite à la fois de l'histoire familiale d'Elena et de son rapport aux parfums, mais aussi de la quête d'un sens à sa vie et d'une histoire d'amour magique. Les lieux sont bien décrits, les paysages magnifiques et c'est l'atmosphère qui règne dans ce roman qui crée un profond velours dans le cœur du lecteur. Le mélange des odeurs, des sentiments et du rapport à l'âme en fond un tout élégant et sophistiqué. J'ai ressenti les moments d'allégresse autant que les émotions les plus difficile et je dois dire que le rendu de ce roman est tout à fait exceptionnel.

Je vous recommande fortement la lecture de ce roman. Il m'a fait voyager dans plusieurs pays et a su me faire décrocher complètement de ce qui m'entoure. C'est un de ces romans dont la trame de fond est peu commune et qui s'avère être une découverte surprenante.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


lundi 20 mars 2017

Le monstrologue de Rick Yancey

Résumé
La peur est parfois notre seule amie.
« Voici les secrets que j'ai gardés. La confiance que je n'ai jamais trahie. Mais cela fait aujourd'hui plus de quatre-vingt-dix ans qu'est mort celui qui m'a accordé sa confiance, celui dont j'ai conservé les secrets. Celui qui m'a sauvé... et aussi condamné. »
Ainsi commence le journal de Will Henry, jeune apprenti auprès d'un docteur à la spécialité des plus inhabituelles : la chasse aux monstres. Au fil des années passées à ses côtés, Will s'est accoutumé aux visites nocturnes et aux missions périlleuses. Mais lorsqu'une nuit, un pilleur de tombes leur apporte une trouvaille particulièrement macabre, Will et son maître se retrouvent embarqués dans une vertigineuse descente au coeur de l'horreur...
L'auteur de la série best-seller La 5e Vague revient avec quatre tomes d'épouvante : âmes sensibles s'abstenir !
Mon avis
J'avais été déçue suite à ma lecture de la 5eme vague qui n'avait pas été à la hauteur de mes attentes. Cependant, je me donne toujours une deuxième chance de découvrir les auteurs avec une autre œuvre qu'ils ont écrit et dans ce cas-ci, j'ai bien aimé Le monstrologue.

Le style est différent de son autre saga. J'ai eu l'impression d'entrer davantage dans l'histoire, de m'imprégner de l'atmosphère du cimetière, du laboratoire etc. Le vocabulaire utilisé notamment pour les dialogues du docteur m'ont aidée à personnifier ce personnage pour le moins loufoque, mais surprenant. Les titres des chapitres sont en accord avec le contenu et je met ici un point d'honneur à mentionner l'originalité des créatures horrifiantes de l'histoire. Il y a ample détails, mais cela ne va pas jusqu'à dégoûter le lecteur.

Le personnage du docteur est celui que j'ai préféré. Son apprenti Will Henry est certes un autre des protagonistes de l'histoire, mais sa personnalité est un peu plus effacée. Le docteur a constamment une attitude étrange, tiens parfois des propos décousus, mais on souhaite toujours en apprendre plus sur ses expériences et ses réflexions. Les anthropophages sont au cœur de cette intrigue pour le moins inhabituelle, car ce ne sont pas des créatures que l'on rencontre fréquemment dans les ouvrages fantastiques. C'est d'ailleurs de là que l'intrigue tient toute son originalité.

La présence des créatures et leurs actions sont ce qui rend l'intrigue palpitante. On décrit leurs gestes, leurs réactions et on va même jusqu'à constater la couleur de leur peau et leur odeur. Les anthropophages se retrouvent parmi les humains dans la ville ou habite le docteur et son apprenti Will Henry. Ces derniers doivent comprendre la raison de leur présence. S'ensuit alors une série de péripéties qui nous feront parfois douter de l'auteur et à d'autres moments, on appréciera son côté audacieux face au choix des décisions et des actes des personnages.

C'est un roman fantastique qui frôle les limites de l'horreur, mais qui est pour le moins inusité. J'ai apprécié ce roman qui sort des sentiers battus et je lirai très certainement la suite des aventures de ce duo loufoque. J'espère voir Will Henry sortir davantage de sa coquille dans le prochain tome. Bref, n'hésitez pas ce roman est toute une surprise...horrifiante!

Je remercie la collection R des éditions Robert Laffont pour ce partenariat.

lundi 13 mars 2017

Kayane: Parcours d'une e-combattante de Kayane

Résumé
L'autobiographie événement d'une star du jeu vidéo !
"Je n'avais qu'une envie, c'était de jouer. Jouer, et gagner".
Depuis sa première convention jusqu'à sa carrière actuelle de joueuse professionnelle, Kayane nous raconte son parcours semé d'embûches.
Intensivement entraînée par ses frères depuis l'âge de huit ans, elle a su se faire un nom dans l'univers de l'e-sport, et une place en tant que fille dans un milieu parfois hostile.
Véritable déclaration d'amour au jeu vidéo, ce livre est aussi une belle leçon de dépassement de soi. Kayane décrit ses tournois aux quatre coins du monde, ses difficultés et ses réussites, et son combat pour faire de sa passion son métier.

Mon avis

Je suis une adepte des jeux videos depuis mon jeune âge. Je dois dire que j'ai commencé à jouer à peu près à l'âge de Kayane. Après la lecture, c'est mon deuxième passe-temps préféré. Alors quand j'ai vu l'autobiographie de cette jeune prodige, je me suis sentie attirée par son univers. Je voulais savoir tout de ses accomplissements.

En premier lieu, Kayane a un grand talent pour raconter sa propre histoire. Tous les événements auxquels elle a participé, j'ai pu littéralement ressentir l'énergie de la foule et la tension de l'auteure alors qu'elle participait en direct aux jeux de combat. Le tout est bien structuré entre les diverses phases de sa vie, de son enfance à son adolescence.

Kayane décrit dans cette autobiographie à quel point il est difficile pour une fille de faire sa place dans le monde du jeu video. Ses traits de personnalité ressortent à travers sa persévérence, son entêtement et sa motivation à accomplir ses rêves. On peut facilement appliquer sa situation à plusieurs autres domaines de travail qui sont essentiellement masculins et dans lequel il est difficile pour une femme d'être entendu. C'est un ouvrage qui trouve sa place dans l'actualité, et j'ai apprécié le fait qu'elle aille à l'essentiel sans prendre de gants blancs.

On n'aborde que quelques titres de jeux videos dans cet ouvrage alors que visiblement comme j'ai pu le constater sur la page Facebook de Kayane, elle joue à diverses consoles incluant Nintendo. J'aurais apprécié voir davantage de références à d'autres jeux même s'ils ne sont pas nécessairement propices aux combats en grand public.

Je vous conseille fortement la lecture de cette autobiographie, car c'est loin d'être une simple mention de réussite. C'est aussi un message qui incite les femmes à prendre leur place dans n'importe quelle sphère de leur vie.


Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


mardi 7 mars 2017

Et le ciel sera bleu de Tamara McKinley

Résumé
Angleterre, 1939. La vie n'a pas été tendre pour la jeune Sally Turner, 16 ans, qui élève seule son frère de six ans, Ernie, atteint de polio. Leur mère, Florrie, les a abandonnés dès que la guerre a éclaté, et leur père a été appelé sous les drapeaux. Tous deux trouvent alors refuge à Cliffehaven, une bourgade située sur la côte sud de l'Angleterre. Ils y sont accueillis par Peggy Reilly, la propriétaire de la Pension du Bord de Mer et Jim, son mari quelque peu bourru. Sally trouve, auprès de la famille Reilly, un foyer d'adoption qui lui permettra de s'épanouir. Elle obtient un emploi dans une usine de confection d'uniformes, où ses talents de couturière se révèlent. Sally fait de plus la rencontre de John Hicks, un mystérieux pêcheur. Mais la guerre et l'arrivée de Florrie à Cliffehaven menacent ce fragile équilibre.

Mon avis
J'ai choisi ce roman de l'auteure australienne dans le catalogue, car j'en avais entendu grand bien. Ses histoires avaient semblé d'une grande inspiration pour plusieurs blogueurs et je dois dire qu'après avoir lu ce roman, j'en suis ressortie changée. C'est un roman qui, malgré le contexte de guerre, nous laisse sur une émotion positive.

La plume de l'auteure est d'une grande fluidité. Elle aborde le contexte de la 2eme guerre mondiale avec simplicité, émotions et énormément de compassion. L'écriture nous fait voyager d'elle même à travers plusieurs contrées d'Angleterre. Le choix du vocabulaire est simple, élégant et efficace. Les phrases nous réchauffent le cœur à chaque instant et on a littéralement l'impression de faire partie de la pension dans laquelle Sally réside. C'est un roman historique d'une grande finesse et qui a le pouvoir de nous faire garder espoir quand la sécurité ne tient qu'à un fil.

La protagoniste est Sally. À 16 ans seulement, elle quitte la résidence de sa mère avec son jeune frère Ernie atteint de polio pour se diriger dans une contrée qui n'est pas menacée par les alertes de bombardements. Sally apprend à vivre dans une nouvelle famille, celle de Mme Reilly, qui est la propriétaire de la pension du Bord de mer. Les personnages de ce roman ont tous des caractéristiques qui nous les font aimer. Ils ont tous l'air sympathiques, chaleureux et avenants. Même les plus détestables ne peuvent entacher l'atmosphère chaleureuse du roman. L'auteure a réussi à recréer des personnages fidèles à leur époque tant dans leur habillement que leurs préoccupations.

L'intrigue porte sur l'adaptation de Sally et Ernie à leur nouvel endroit de vie. Ils y découvrent des gens qui ont des qualités de cœur énormes et tiennent à eux réellement contrairement à leur mère Florrie. Sally prend un peu de temps pour vivre sa jeunesse, créer des amitiés et même découvrir l'amour. Bien sûr, des obstacles se tiendront sur son chemin, mais sa détermination est sans faille. C'est une adolescente qui m'a impressionnée de par son sens des responsabilités et sa maturité. Quant aux autres personnages du roman, ils ont chacun une histoire qui nous les font apprécier autant que la protagoniste, car l'espace qu'ils occupent est presque aussi important que le personnage principal.

Je vous conseille fortement la lecture de ce roman. Il ne s'agit pas d'un lourd ouvrage historique, mais plutôt d'un roman qui vous redonnera une autre perspective sur la guerre de 1939.

Je remercie Québec Loisirs pour ce partenariat.


Si vous n'êtes pas encore abonné faites le ici
Vous procurer le roman ici

mercredi 1 mars 2017

DIMILY tome 3: Did I mention I miss you? de Estelle Maskane

Résumé
Il s'est écoulé un an depuis la dernière rencontre entre Eden et Tyler. Eden vit à présent à Chicago où elle étudie la psychologie à l'université. Pour les vacances d'été, elle retourne à Santa Monica, mais elle n'est pas la seule...
Tyler cacherait-il quelque chose à Eden ? Sont-ils vraiment passés à autre chose comme ils le prétendent ?

Mon avis
Je suis tombée sous le charme de cette saga estivale dès le premier volume. Il y a de ces romans que l'on dévore d'une traite et les trois opus de cette série en font partie. J'ai adoré voir grandir les personnages principaux et évoluer la dynamique familiale. Je clos donc cette série sur une agréable note et j'espère avoir la chance de voir d'autres romans de l'auteure sur le marché très prochainement.

Ce qui m'a frappé dans son style d'écriture c'est la grande fluidité. L'écriture, d'un premier survol, a des allures enfantines, mais au contraire, elle véhicule parfaitement les sentiments de deux adolescents tourmentés. On embarque facilement dans l'histoire et quand on termine un chapitre on a juste envie de poursuivre avec la suite. C'est un sentiment qui m'a suivi tout au long des trois volumes.

Les personnages principaux, Eden et Tyler, gagnent énormément en maturité durant le troisième volume. Terminé les crises de larmes, Eden se reprend en main et prend des décisions qui vont changer son futur. De son côté, Tyler fait des changements qui lui font prendre conscience qu'un nouveau départ était ce qui lui fallait réellement. Dave et Ella? La relation s'envenime de plus en plus au sujet de l'amour entre Tyler et Eden. Leur couple survivra-t-il? L'auteure conserve la personnalité des personnages tout en leur fournissant une évolution crédible.

L'intrigue est très forte dans ce troisième opus, et je dois avouer que c'est celle que j'ai préférée. On y ajoute de nouveaux éléments intéressants sur la vie familiale et la réalité des adolescents d'aujourd'hui. Bien que la fin soit évidente, c'est le chemin que Tyler et Eden vont avoir à parcourir qui rend la lecture attrayante. La conclusion est à la hauteur de mes attentes et je suis heureuse de l'issue qu'à eu cette saga.

Que vous soyez adolescent ou adulte, je vous conseille fortement cette série. C'est une saga feel-good qui nous transporte sous le soleil de Santa Monica. N'hésitez pas à vous la procurer.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


dimanche 26 février 2017

Marquer les ombres de Veronica Roth

Résumé
Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui
gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

Mon avis
  Contrairement à plusieurs qui ont surement lu la série Divergente avant la lecture de cette nouvelle saga, ceci est mon premier ouvrage de l'auteure. Je ne suis pas une grande lectrice de science-fiction, mais j'ai tout de même souhaité élargir mes horizons et tenter de m'ouvrir un peu plus au genre. Je n'ai pas été déçue, car j'ai découvert un univers qui m'a rarement été donné de lire.

  La plume de l'auteure est très addictive et fluide. Elle rend bien l'atmosphère général du roman que ce soit la tension dans les combats ou la magie d'un voyage dans un vaisseau. Elle met de l'avant les points de vie à la fois d'Akos et de Cyra de façon à ce que le lecteur apprenne à connaître les forces et faiblesses de chacun de ces personnages qui constituent le cœur de l'intrigue. C'est un roman qui vise un public Yound Adult, mais l'abondance de personnages et la complexité de l'intrigue font en sorte que des lecteurs plus matures y trouveront aussi leur compte.

  Akos et Cyra sont les deux personnages principaux de l'histoire. Akos est un jeune garçon qui vient de Thuvhé. Il a un caractère bien trempé et est prêt à tout pour parvenir à ses fins. Il fait preuve de courage, de persévérance et de motivation tout au long de l'intrigue. J'ai bien aimé la façon dont l'auteure nous a démontré sa force à travers ses gestes et son attitude devant les obstacles qui se sont opposés à lui. Cyra est l'ennemi de Akos du fait qu'elle appartient au peuple Shotet. En apparence, elle a tout d'une princesse sans défense. Mais détrompez-vous, elle a autant de courage qu'Akos. C'est une battante même si elle se fait plus discrète qu'Akos dans ses paroles et gestes.

  L'intrigue est complexe par le fait qu'elle se joue sur plusieurs plans et qu'il n'y a pas qu'un seul enjeu et objectif à atteindre. Akos a de prime abord comme mission de libérer son frère de l'emprise des Shotet, mais rapidement, tout devient plus complexe. Son don-flux s'accorde parfaitement avec le besoin de Cyra de maîtriser le sien. Cela fait donc en sorte que les deux ennemis vont passer plus de temps ensemble et se développer des objectifs communs malgré leurs différends. Se multiplient alors les quêtes, les combats, les prises de becs tandis que le vaisseau Shotet continue sa progression dans l'espace. J'ai trouvé l'intrigue très bien menée pour un ouvrage de cette complexité. L'auteure a tout de même réussi à la rendre attrayante même pour des gens qui ne lisent pas énormément de science-fiction comme moi.

  C'est un univers dans lequel je n'avais pas l'habitude de plonger et dont finalement, j'ai apprécié la visite. Je lirai très certainement l'autre série de Veronica Roth et je continuerai celle-ci pour savoir ce qui advient d'Akos et Cyra ainsi que de leur destin déjà préétabli.

Je remercie Québec Loisirs pour ce partenariat.

Pour en savoir plus sur ce roman cliquez ici

Si vous n'êtes pas encore abonné, n'hésitez pas à le faire ici




lundi 20 février 2017

Black Lies de Alessandra Torre

Résumé
Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes.

Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois.

Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.

Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !
Mon avis
Les romans de cet éditeur ont toujours eu sur moi un effet d'addiction. Bien que généralement l'histoire ne soit pas si complexe et que l'écriture soit très simple et sans fioriture, je ne peux cesser de partir à la chasse aux nouveautés de cet éditeur. Quand je suis tombée sur le résumé de cette histoire, je me suis dit que j'avais exactement lu ce genre d'intrigue auparavant et ce, à multiple reprises. Mais comme le dit si bien le résumé, je me suis trompée.

La plume de l'auteure est efficace et fluide. Elle parvient à nous mener à l'essentiel tout en ne négligeant pas de détails physiques et psychologiques qui pourraient nous servir dans les pages à venir. Les chapitres sont bien découpés. J'ai apprécié pouvoir connaître les pensées de Brant et Layana dans chacune des situations auxquels ils font face. C'est pour le lecteur important afin de vraiment maîtriser les personnages et pouvoir se les représenter à chaque instant.

Brant et Layana sont les personnages principaux de l'histoire. Brant a une carrière bien établie et a une personnalité très rigide. Énormément centré sur son travail, il a son agenda géré par sa tante qui planifie le moindre de ses temps libres. Cependant, celle-ci n'a pas le contrôle sur les sentiments de Brant quand il rencontre Layana. Elle cherche à échapper à un milieu de vie qui ne lui convient pas. Elle souhaite vivre comme tout le monde et pas constamment selon le code de vie qui s'applique aux gens riches comme sa famille. On a affaire à des personnages qui, en apparence, peuvent paraître froids et durs surtout au début du roman. Mais plus l'histoire avance, plus j'ai découvert que les failles de chacun recelaient d'importantes qualités de cœur.

L'intrigue est beaucoup plus complexe que l'histoire d'une tromperie amoureuse. On a devant soi une histoire qui implique nombre de personnages en dehors des deux principaux et tous les aspects de la vie de chacun des protagoniste est passé au peigne fin. Pour ma part, j'ai été trompée par l'intrigue jusqu'aux trois quarts du roman avant de finalement découvrir le pot aux roses. C'est ingénieux, original et fort créatif comme issue à l'intrigue. C'est ce que j'ai le plus apprécié d'ailleurs. Le fait d'être flouée comme ça m'a fait adhérer au roman encore plus qu'une simple histoire à l'eau de rose.

Je vous recommande la lecture de ce roman. C'est très prenant et n'hésitez pas à vous faire des scénarios, je vous garantie que vos hypothèses ont de fortes chances de tomber à l'eau à la fin.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.