lundi 20 février 2017

Black Lies de Alessandra Torre

Résumé
Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes.

Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois.

Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.

Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !
Mon avis
Les romans de cet éditeur ont toujours eu sur moi un effet d'addiction. Bien que généralement l'histoire ne soit pas si complexe et que l'écriture soit très simple et sans fioriture, je ne peux cesser de partir à la chasse aux nouveautés de cet éditeur. Quand je suis tombée sur le résumé de cette histoire, je me suis dit que j'avais exactement lu ce genre d'intrigue auparavant et ce, à multiple reprises. Mais comme le dit si bien le résumé, je me suis trompée.

La plume de l'auteure est efficace et fluide. Elle parvient à nous mener à l'essentiel tout en ne négligeant pas de détails physiques et psychologiques qui pourraient nous servir dans les pages à venir. Les chapitres sont bien découpés. J'ai apprécié pouvoir connaître les pensées de Brant et Layana dans chacune des situations auxquels ils font face. C'est pour le lecteur important afin de vraiment maîtriser les personnages et pouvoir se les représenter à chaque instant.

Brant et Layana sont les personnages principaux de l'histoire. Brant a une carrière bien établie et a une personnalité très rigide. Énormément centré sur son travail, il a son agenda géré par sa tante qui planifie le moindre de ses temps libres. Cependant, celle-ci n'a pas le contrôle sur les sentiments de Brant quand il rencontre Layana. Elle cherche à échapper à un milieu de vie qui ne lui convient pas. Elle souhaite vivre comme tout le monde et pas constamment selon le code de vie qui s'applique aux gens riches comme sa famille. On a affaire à des personnages qui, en apparence, peuvent paraître froids et durs surtout au début du roman. Mais plus l'histoire avance, plus j'ai découvert que les failles de chacun recelaient d'importantes qualités de cœur.

L'intrigue est beaucoup plus complexe que l'histoire d'une tromperie amoureuse. On a devant soi une histoire qui implique nombre de personnages en dehors des deux principaux et tous les aspects de la vie de chacun des protagoniste est passé au peigne fin. Pour ma part, j'ai été trompée par l'intrigue jusqu'aux trois quarts du roman avant de finalement découvrir le pot aux roses. C'est ingénieux, original et fort créatif comme issue à l'intrigue. C'est ce que j'ai le plus apprécié d'ailleurs. Le fait d'être flouée comme ça m'a fait adhérer au roman encore plus qu'une simple histoire à l'eau de rose.

Je vous recommande la lecture de ce roman. C'est très prenant et n'hésitez pas à vous faire des scénarios, je vous garantie que vos hypothèses ont de fortes chances de tomber à l'eau à la fin.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


jeudi 9 février 2017

Un jour après l'autre de Anita Shreve

Résumé
Servi par l'écriture vibrante d'Anita Shreve, le portrait saisissant d'une famille portée à bout de bras par l'amour fou d'un père. Une variation tout en subtilité sur le poids des erreurs passées et la difficulté de pardonner.

Webster, jeune ambulancier secouriste, sauve chaque nuit des vies. C'est sa raison d'être. Un soir comme beaucoup d'autres, il est appelé sur les lieux d'un accident de voiture. La victime se prénomme Sheila : c'est le coup de foudre. Webster en est convaincu, cette beauté farouche de vingt-quatre ans, hantée par un passé difficile, a besoin de lui.

Mais peut-on protéger quelqu'un de lui-même ? Après la lune de miel des premiers mois et la naissance de la petite Rowan, Sheila se renferme et se met à boire. Malgré tout l'amour dont l'entoure Webster, la situation dégénère, jusqu'au drame.

Mon avis
Ca faisait un moment que les résumés des romans d'Anita Shreve me faisaient de l'oeil. J'avais l'impression qu'il s'agissait d'histoires dramatiques desquelles je ne serais pas sortie sans une larme. Malheureusement, mes attentes étaient peut-être trop élevées, mais je ne suis pas parvenue à connecter complètement avec les émotions des personnages.

Pour une histoire de ce type, j'ai trouvé que la plume de l'auteure était beaucoup trop froide. J'avais l'impression qu'elle racontait cette histoire de loin, comme il elle survolait les lieux en avion. J'aurais apprécié une écriture plus près des personnages, de leur ressenti et de leurs réactions aux événements de l'intrigue. Le vocabulaire est par contre très accessible, je n'ai rien à redire là dessus, mais la narration aurait gagné à être plus expressive pour réellement donner le ton dramatique que cette histoire mérite.

Le personnage principal de l'histoire est Webster. C'est un homme qui à mon avis s'est montré trop aimant envers une femme (Sheila) qui n'avait pas la réelle intention de s'aider sur le coup. Malgré tout, Webster marie Sheila et nait Rowan qui, bien que Webster lui ait donné la meilleure éducation qui soit, va avoir la même fragilité que sa mère. Les personnages auraient pu être attachants si l'auteure avait approfondi leurs traits de caractères, les défauts comme les qualités et donner un aspect plus dramatique à leurs actes. Ils appartiennent à l'histoire, mais ne vivent pas pleinement l'intrigue à mon sens.

L'intrigue porte sur l'évolution du mariage de Webster et Sheila, leur vie de couple et la naissance de Rowan jusqu'à l'adolescence. Les nombreuses péripéties qui surviennent sont en lien avec la dépendance de Sheila et l'attitude protectrice de Webster. Quand Rowan devient adolescente et menace de suivre les traces de sa mère, Webster fera face à un grand dilemme et beaucoup de désespoir. C'est un roman qui nous démontre que rien n'est parfait dans chaque famille et que malgré l'amour, parfois on a pas le choix que de lâcher prise pour protéger un proche.

Ce roman a une morale et un message extraordinaire. Seulement, la façon dont l'histoire est narrée en omettant d'accorder de l'importance aux nombreux sentiments des personnages en détails fait en sorte que le lecteur n'est pas ému comme il le devrait. On est supposés ressentir l'ampleur du drame dans cette histoire. Or, j'ai trouvé l'intrigue un peu pâle par rapport à mes attentes.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


lundi 6 février 2017

Enchantement tome 2 de Évelyne Contant

Résumé
J’ai rêvé d’une île immense perdue au milieu de l’océan. Une île légendaire où tout semble possible, tout sauf lui dire la vérité. Black, mon destin m’empêche de te révéler ma véritable identité, je dois donc arriver à trouver la Table d’émeraude pour qu’enfin nous soyons réunis. Pour que les magiques et les humains puissent vivre en harmonie, ou du moins pour empêcher cette guerre qui prend forme à l’horizon. Avec mon équipe, nous allons nous rendre en Atlantide pour découvrir le premier indice de notre quête. Je suis confiante que mes amis sauront m’appuyer dans cette mission incroyable ! L’Atlantide ! Vous imaginez ? Alors, serez-vous de l’aventure ?

Mon avis
Alors que le premier tome avait pour moi été quasiment un coup de cœur du à l'originalité qu'elle avait apporté au genre ainsi qu'à l'usage d'animaux peu communs dans ce type d'histoire, le second tome poursuit sur la même lancée.

La plume de l'auteure demeure tout aussi enthousiaste et rythmée. Elle a un style d'écriture qui nous fait nous imaginer l'intrigue comme des enfants, dans un monde coloré et ou le mauvais n'est pas aussi épeurant qu'il n'y paraît. Il n'y a littéralement aucune longueur et toutes les descriptions ne servent qu'à nous faire mieux connaître les personnages ou alors nous fournir des détails utiles à l'intrigue. Son style littéraire est accessible à un large public que ce soit les adolescents ou les adultes.

Les personnages sont les mêmes que dans le premier opus, avec l'ajout de quelques personnages secondaires entre autres ceux qui sont sur l'île d'Atlantide. On découvre plus en détails les pouvoirs de chacun des membres de l'équipe de Lou. L'univers est encore plus coloré que dans le premier volume et encore une fois on y retrouve une abondance de tentations sucrées. Merlin est moins présent que précédemment, mais à mon plus grand plaisir un fennec se joint à l'équipe. Je demeure toujours aussi attachée aux personnages et à leur personnalité et c'est tout à l'honneur de l'auteure de continuer à leur accorder autant d'importance qu'à l'intrigue.

Cette dernière comporte d'ailleurs beaucoup plus d'action que dans le premier opus. La quête de Lou en Atlantide pour retrouver la table d'émeraude commence réellement. Des défis se présentent à elle au fur et à mesure qu'elle collecte les indices l'amenant à son but. Sa relation avec Black se balance au gré des événements et on se demande constamment quelle en sera l'issue. Les paysages sont magnifiques, l'architecture des bâtiments sur l'île m'a réellement marquée et je suis tombée en admiration devant la capacité de l'auteure à nous faire dévorer ce second tome d'un trait.

Je vous conseille fortement de poursuivre l'aventure de Lou. Originalité, suspense et aventure sont au rendez-vous. Ceci est sans compter la fin qui m'a laissée sans voix.

Je remercie Évelyne Contant pour ce partenariat.

lundi 30 janvier 2017

Nos baisers sous la neige de Karen Swan

Résumé
À Londres, la neige tombe sans discontinuer à l'approche de Noël, mais Allegra Fisher n'a pas une seconde pour jeter un regard sur la City. Elle vient y négocier le plus gros contrat de sa carrière et ne peut se permettre le moindre faux-pas. Alors quand elle rencontre le séduisant Sam Kemp, elle ne peut pas non plus se laisser distraire. D'autant que Sam est le nouveau venu dans l'entreprise qui risque bien de lui ravir ses clients. Hors de question !
Allegra se lance dans la compétition avec lui, quand le coup de fil d'un policier suisse lui apprend qu'on a retrouvé le corps d'une personne de sa famille, emprisonné depuis plusieurs décennies dans les glaces. Une grand-mère dont elle n'avait jamais entendu parler. Une découverte qui va changer sa vie...

Mon avis
J'ai tout d'abord choisi de découvrir ce roman en raison de son titre accrocheur pour quiconque est amateur de romance, mais aussi pour sa couverture magnifique et fort alléchante. Cependant, si au premier regard le roman vous a paru léger comme une chick-lit que l'on lit en été, détrompez-vous, car l'histoire est loin de la chick-lit traditionnelle. J'ai été moi même plus que surprise de la complexité de l'intrigue.

Tout d'abord, la plume de l'auteure est mature et fluide. Ce n'est visiblement pas un roman qui s'adresse à un public Young adult, mais plutôt à des adultes. L'auteure mise sur le descriptif de tous les aspects de l'histoire que ce soit les lieux, les personnages ou l'action en tant que tel. Certains vont peut-être trouver que certains passages sont longs et inutiles, mais les petits détails sont vraiment ce qui va vous aider à percer l'intrigue. L'auteure prend soin de ramener des éléments du début du livre à la fin. Il est donc important d'être attentif en tout temps. J'ai vraiment accroché à ce premier roman que je lis de Karen Swan, car il est tout sauf ce à quoi je m'attendais, mais en mieux!

La protagoniste est Allegra. Mariée à son travail, son objectif est de négocier le plus gros contrat de sa carrière. Elle a une personnalité un peu rigide et perfectionniste que même sa sœur Isobel déplore. Cependant, personne n'est à l'abri des aléas de la vie et c'est que ce Allegra va comprendre à ses dépend. Un nouveau financier va se joindre à l'équipe et la découverte d'un corps en Suisse vont venir bouleverser toute sa vision de la famille et ce à quoi elle s'était accrochée depuis toujours.

L'intrigue se déroule sur plusieurs plans et c'est ce que j'ai apprécié de ce roman. Karen Swan gère la complexité à la perfection en faisant en sorte que ces trois intrigues aient une conclusion aboutie. Allegra doit d'un côté élucider le mystère des secrets de sa famille suite à la découverte d'un corps dans un glacier en Suisse. Elle doit aussi gérer son attirance pour le nouveau financier Sam Kemp tout en mettant tout en œuvre pour décrocher le contrat le plus lucratif de sa carrière. Malheureusement, le milieu financier n'est pas à l'abri de la corruption et des scandales et cela causera un enfer à Allegra.

Sur une toile de fond de montagnes enneigées et dans un contexte féérique, ce roman s'avère être un petit bijou à découvrir. Complexe et aboutie, cette œuvre de chick-lit modifie la perception que les gens pourraient avoir d'un style léger et girly. N'hésitez pas à vous le procurer.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


mercredi 25 janvier 2017

La fois ou...j'ai suivi les flèches jaunes de Amélie Dubois

                                                          Résumé
Mon nom est Mali Allison : psy de formation et écrivaine de passion. Récemment, j’ai fait face au vide — le grand néant littéraire. Mon écran était blanc; mon inspiration, sèche comme une tarte au sable. « Tu penses trop, Mali » ne cessaient de me répéter ma petite voix intérieure ET mon chum avec qui rien n’allait plus. Il me fallait « trouver des réponses »… Un truc sur ma bucket list depuis longtemps s’est imposé de lui-même; une petite marche de santé mentale de 700 kilomètres sur le mythique Camino francés, en Espagne. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Mes consoeurs affirmaient que seuls de vieux bohèmes toujours sous l’effet de vapeurs obscures des années 1970 faisaient ce périple. Je croyais pour ma part que cette balade bucolique entre les vignes s’avérerait un jeu d’enfant. Tout le monde avait tort. En réalité, la Compostelle, c’est le chevauchement de trois défis complémentaires à relever armé d’un sac à dos rempli de peurs. Le reste du temps, on rencontre des âmes-lanternes, on chante du Cabrel avec les cigognes, on engloutit des quantités de papas bravas et on prend des selfies devant des églises millénaires. L’important, au bout du compte, reste de suivre les flèches jaunes… sans trop perdre le nord !

Mon avis
Il s'agit du premier roman d'Amélie Dubois que je lis, malgré le fait que plusieurs attendent dans ma pile à lire. Bien que celui-ci se lise indépendamment, on retrouve des références à ses anciens romans . Je pense entre autres aux amies de Mali qu'on apprend fort probablement à connaître dans la série Chick-lit. Cependant, je n'ai pas senti que c'était un manque en soi, car l'histoire en est une à part entière.

La plume de l'auteure m'a tout d'abord déstabilisée. Je ne lis pas souvent de romans québécois et j'ai trouvé que c'était écrit un peu comme on parlait au quotidien. Cependant, plus le roman avançait, plus je me suis rendue compte que c'était ce qui donnait le ton et la couleur à l'intrigue et aux personnages. Amélie Dubois écrit avec une plume très humoristique et n'a pas peur du ridicule. C'est comme se glisser dans son sofa et se sentir chez soi en pantoufles. Les notes de bas de page sont presque aussi hilarantes que les réactions dans l'histoire. C'est la preuve qu'il ne faut pas se fier à son premier jugement, car poursuivre la lecture porte fruit!

La protagoniste est Mali. C'est une femme organisée, habituée à contrôler toutes les sphères de sa vie et à ne rien laisser au hasard. Cependant, sur un coup de tête elle décide de marcher le chemin de la Compostelle. L'auteure nous démontre comment ce pèlerinage peut modifier la façon d'être des gens. Pour Mali, elle a notamment pris conscience qu'il faut lâcher-prise dans la vie et aller de l'avant. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir l'évolution de sa personnalité à travers ses réactions tout au cours de l'intrigue. La description des personnages que fait l'auteure est très originale et colorée, car non seulement elle les décrit physiquement, mais elle utilise aussi un style d'écriture pour les différencier.

L'intrigue porte sur le parcours que fait Mali de son départ à Barcelone jusqu'à la fin du chemin à Santiago. La marche se divise en trois phases, le défi physique, moral et spirituel. Tout au cours de l'intrigue, l'auteure nous fait part du développement de Mali à chaque phase. Elle nous transmet ses réflexions sur sa vie au Canada, ses traits de personnalité et son objectif au bout du chemin. J'ai apprécié les passages spirituels, les leçons de vie et autres phrases optimistes greffées un peu partout qui peuvent aussi s'appliquer à nous mêmes. C'est une façon pour le lecteur de parcourir la Compostelle à travers les mots. Ne dit-on pas que les livres sont faits pour nous faire voyager?

Je vous conseille fortement la lecture de ce roman. En plus d'être accessible à un large public il comble à la fois les intérêts des lecteurs de développement personnel, mais aussi ceux qui aiment l'humour et les intrigues prenantes.

Je remercie Québec loisirs pour ce partenariat.

Pour en savoir plus sur le roman, cliquez ici

Si vous n'êtes pas encore abonné à Québec loisirs, vous pouvez le faire ici


lundi 23 janvier 2017

Marked Men tome 1: Rule de Jay Crownover

Résumé
Rule est la première saison d’une série passionnante sur l’univers du tatouage et du métal.
Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.
Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des piercings et les cheveux de toutes les couleurs.
Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant…
Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver.
Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?
L’ambiance de cette série est celle d’un salon de tatouage, de concerts de métal, le tout agrémenté de délires de colocataires et de virées dans leur ville natale.

Mon avis
Je ne suis pas très familière avec l'univers du piercing et des tattoos, mais c'est la couverture ainsi que la présence de musique dans l'histoire qui m'ont convaincue de me laisser tenter. J'étais loin de me douter que j'embarquerais dans l'histoire à ce point et même à me sentir interpelée par le personnage de Rule.

C'est le premier roman de Jay Crownover que je lis. Les romans de Hugo et compagnie ont par habitude de me surprendre agréablement et de me transporter sur un terrain qui ne m'est pas très confortable en matière de lecture. J'aime être déstabilisée et ouvrir mes horizons et c'est ce que l'auteure est parvenue à réaliser ici. Sa plume est fluide sans pour autant être trop Young adult ni avancée. Elle a un bel équilibre entre le vocabulaire choisi et le thème de l'histoire qui pourrait apporter un certain vulgarisme, mais pourtant, jamais l'auteur ne m'a parue vulgaire en quoi que ce soit. J'ai apprécié le changement de point de vue entre Rule et Shaw, cela m'a permis de connaître leurs pensées profondes sur diverses facettes de leur vie.

Rule et Shaw se partagent tout deux le rôle de protagoniste. Je me suis énormément attachée au personnage de Rule, car sous une apparence de dur à cuire se cache un homme qui veut être apprécié pour qui il est vraiment malgré son originalité. Shaw est à l'opposé de Rule, mais tout les deux se complètent vraiment. Elle est sérieuse, n'a aucun artifice corporel, mais elle est attirée par ce milieu de transformations artistiques. L'auteure les décrit merveilleusement bien, tellement que le lecteur peut se les visualiser comme s'il les avait devant lui. J'ai adoré le fait qu'on sorte du cadre des histoires traditionnelles, car il est rare de rencontrer des personnages aussi colorés que Shaw et Rule.

L'intrigue porte principalement sur le développement de la relation entre Rule et Shaw. Lui est tatoueur, elle est étudiante et travaille dans un bar pour se faire de l'argent de poche. Ils se connaissent depuis très longtemps, mais Shaw a l'impression que Rule ne la regarde pas. Cependant, il suffit d'un événement pour que la donne change. Mais tout ne coulera pas de soi, ils vont devoir faire face à des incertitudes, des angoisses, l'ex copain de Shaw et bien sûr, la famille qui est problématique pour nos deux protagonistes. La façon dont l'auteure est parvenue à ajouter de nombreux détails pour broder sur un intrigue qui de prime abord aurait pu sembler peu inspirée est tout à fait exceptionnelle. L'histoire d'amour bonbon s'avère être en fait une quête identitaire, une recherche d'approbation des autres, et l'apprentissage de la vie à deux. Le tout est creusé profondément et les émotions ne sont pas abordées seulement en superficie.

C'est le premier tome de la série et je vous conseille fortement de la découvrir. Loin d'être une histoire d'amour banale, les prochains tomes nous feront découvrir les autres personnages dans l'entourage de Rule et Shaw et j'ai bon espoir qu'ils apporteront eux aussi leur lot de surprises.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.




lundi 16 janvier 2017

L'échappée de Julie Tremblay

Résumé
À vingt-deux ans, son diplôme de la Sorbonne en poche, Anne Menard décide de partir au Canada. De petits boulots en petits boulots, son itinéraire la mène jusqu’au Myers Lake, un petit coin de paradis perdu au fond de l’Ontario. Ce qui ne devait être qu’un simple travail saisonnier va prendre une tournure différente lorsqu’Anne fait la rencontre des fils du domaine. Si Nathan se montre très avenant avec Anne, Ethan est beaucoup plus difficile à cerner… Ex-star de hockey, il a vu sa carrière prendre brutalement fin et tous ses rêves s’envoler. Déterminée à mieux le connaître, Anne ne se laisse pas intimider par l’attitude revêche du jeune homme. Encore faut-il que celui-ci baisse la garde et accepte de s’ouvrir…
Mon avis
J'ai débuté la lecture de l'Échappée en m'attendant à découvrir un roman érotique comme plusieurs autres que j'avais lu auparavant. Je pense notamment à des scènes de sexe torrides et très fréquentes, une histoire présente, mais qui n'est pas la trame principale et surtout énormément de descriptif sur les actes en question. Ce roman m'a agréablement surprise, car il est loin de la romance traditionnelle bonbon et du roman érotique pur.

L'écriture de Julie Tremblay est fluide. Elle ne s'embarasse pas de détails inutiles, mais prend de tout de même le temps de bien poser les détails du décor et de l'aspect psychologique et physique des personnages. Les chapitres alternent entre le point de vue de Anne et celui de Ethan. J'ai bien apprécié pouvoir me plonger dans leurs pensées respectives lorsqu'ils n'étaient pas en pleine discussion ensemble. Le roman s'adresse visiblement à un public adulte de par son contenu, mais la touche d'érotisme n'est pas non plus trop importante pour un lecteur plus jeune.

La protagoniste est Anne Ménard. C'est une jeune femme qui, avant de se poser pour un travail, souhaite voyager et prendre de petits boulots pour payer ses déplacements. Elle se retrouve pour la période estivale à Myers lake, lieu touristique par excellence. Elle fera la connaissance de Nathan et de son frère Ethan. À travers les péripéties vécues à Myers lake. Anne apprend à se connaître elle même davantage, mais aussi à déterminer ce qu'elle veut réellement dans sa vie. Les personnages sont très développés sur le plan psychologique et c'est un aspect de l'auteure que j'ai vraiment apprécié. L'ambiance close du centre touristique renforce la proximité entre les personnages et l'établissement de liens forts et intimes; tant en amitié qu'en amour.

L'intrigue nous transporte sur plusieurs mois que Anne passe à Myers Lake pour aider les parents de Nathan et Ethan à tenir l'augmentation de touristes pour la saison. Comme c'est une ambiance très familiale et qu'ils sont peu nombreux à travailler sur place, des liens se tissent entre eux. C'est surtout avec Ethan qu'Anne développe une relation très complexe. Celui-ci est partagé entre sa condition et ses sentiments pour Anne sans compter son orgueil et sa personnalité difficile. C'est en compagnie d'Ethan et d'Anne que vous découvrirez le courage dont ils font preuve pour réaliser l'impossible, mais aussi comment les proches réagissent face à certaines situations.
Je recommande fortement la lecture de ce roman. Il a été au dessus de mes attentes de par ses paysages idylliques comme trame de fond pour une intrigue aussi dramatique. Les personnages sont profonds et attachants.

Je remercie Hachette Canada pour ce partenariat.